Le messager (Arnaud Beaujeu)

Arpenteur de chimères et livreur de courrier, je traverse les airs pour porter la nouvelle la plus belle qui soit : il n’y a pas de frontières à nos rêves les meilleurs ; que la mondialité d’une terre nomade, heureuse et vagabonde. Il n’y a pas d’étrangers : que l’espace léger, sans dedans ni dehors, du souffle qui traverse nos âmes éveillées…

Hermès au repos, Villa des Papyrus, Herculanum