Ta poésie (A.B.)

« Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie »

Je voudrais raccrocher ma vie aux élans de couleurs, recomposer la mosaïque, réinventer d’autres histoires, récrire le vitrail de nos vies

Que la beauté nous irradie, nous enveloppe de ses lumières. Laisse-moi redire ta poésie, le miracle du souffle et de nos énergies, le rouge, le bleu, le jaune, le vert à l’infini

Traces des jours et de la nuit, laisse-moi redire ta poésie, le silence éternel, la mémoire et l’oubli

Redire ta poésie, le silence infini, ces espaces éternels, ne m’effraient plus, m’effraient

(Arnaud Beaujeu, Tous droits réservés) https://lumieretmots.com/

Rolf Ball : http://www.rolf-ball.com/oeuvres/serigraphies-65-x-50-cm/ Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s